Snagov – Berca – Agapia

17 juin 2018

Départ vers 9h pour le lac de Snagov. On récupère la voiture de location à l’hôtel (très pratique). Un GPS est prévu avec toutes nos destinations pré-enregistrées, génial !!!

Aujourd’hui la route est longue puisque nous allons jusqu’à Bacau, à 5h de route environ. le 1er arrêt est prévu au lac de Snagov où se trouve le monastère qui héberge la tombe de Vlad TEPES, dit l’empaieur et qui a inspiré le personnage de Dracula. Lorsque nous arrivons, un office est en cours. Les femmes se mettent un foulard sur la tête et des chants raisonnent dans tout le monastère (qui est assez petit). La tombe de Vlad est au milieu avec son portrait et un bouquet de fleurs.

Le lac paraît riche en faune : grenouilles, serpents, poissons, … De somptueuses villas se sont construites sur la berge avec des garages à jet-skis. Les plus pauvres cabanes côtoient les plus riches villas. Sur les routes nous croisons de très nombreuses charrettes, mais aussi des 4X4 et des Mercedes ou Range Rover … Dans un village, un rassemblement de tziganes.

Sur la route du volcan de boue de Berca, on s’arrête dans une auberge. Saucisses typiques et polenta. Bon mais sans plus. Je vais avoir beaucoup de mal à digérer les saucisses …. comme d’habitude 😩

Le volvan de boue de Berca est une curiosité à voir ! Dommage que le site ne soit pas plus protégé car les gens marchent un peu n’importe où, écrasant les petits monticules de boue qui se forment. Cela vaut quand même le coup d’oeil.

Sur la route un gamin de 6 ans max arrête les voitures pour faire la manche. Cette région est une des plus en retard économiquement. Les maisons sont vraiment vétustes … On croise beaucoup de troupeaux de vaches ou moutons, toujours gardés par des bergers ou vachers.

Autre curiosité roumaine : les ruches nomades. Ce sont des ruches installées sur un camion ou une roulotte et qui se déplacent régulièrement. Beaucoup de vendeurs de fruits et légumes sur le bord de la route. Demain c’est sûr, on les goûtera !!!

Arrivés à Bacau, ville sans aucun intérêt, triste et très moche avec ces immeubles délabrés qui bordent la grande avenue centrale … Pas grave, nous sommes juste là pour dormir !


18 juin 2018

Petit déjeuner décevant à l’hôtel Dumbrava. Il est vrai que je suis particulièrement difficile sur les petits déjeuners … Départ rapide pour notre 1ère étape de la journée : les gorges de Bicaz. Elles sont très belles car très étroites. Des marchands de souvenirs (malheureusement de piètre qualité …) se regroupent sous les rochers, aux endroits où il reste un peu de bas-côtés ! On grignote un épis de maïs et un cône de pain épicé, achetés à un vendeur ambulant.

Direction le monastère d’Agapia. En chemin on achète du fromage de brebis, des cerises, quelques abricots et 2 tomates, le tout pour la modique somme de … 2,10€ !! En plus c’est délicieux 👍

Sur la roue nous croisons plus d’une dizaine de nids de cigognes, quasiment tous habités !! Elles s’installent en haut des poteaux électriques, en bordure de route. Etrange … la campagne roumaine est très belle et paisible. En se dirigeant vers Bucovine, les villages et les villes semblent plus riches qu’en Moldavie. On croise de moins en moins de charrettes à chevaux et les maisons sont plus grandes et plus modernes. Il reste cependant toujours des puits devant certaines maisons, puits qui fonctionnent avec un contre-poids ou plus traditionnellement, avec une roue.

Arrivés au monastère, nous avons la surprise de constater que ce sont des religieuses qui l’habitent. Elles ne sont pas très souriantes et ne parlent quasiment pas 🤔 Les jardins du monastère et des maisons qui l’entourent, sont magnifiquement fleuris. Ces maisons semblent presque toutes habitées par des religieux ou des religieuses. Le monastère lui même est très bien entretenu mais on ne peut visiter que la chapelle centrale où 2 religieuses chantent. C’est très beau !

En partant d’Agapia, petit arrêt à l’église de la ville. Elles est en travaux et on surprend un peintre à l’intérieur, en train de rénover les peintures murales. L’église est entourée du cimetière. Les tombes sont des petits jardins individuels. J’aime beaucoup cette idée que la vie prend le dessus sur la mort !

Direction Gura Humorului où nous logeons dans une pension très mignonne « La Roata ». Dîner typiquement roumain, accompagné d’un chat magnifique mais très gourmand !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s